vendredi 30 mars 2012

Be happy, be hippie








Un petit coucou à la blogosphère, en espérant que votre semaine ait été bien meilleure que la mienne... 
Après deux contrôles d'une heure lundi entre 8h et 9h, j'ai pu commencer ma semaine sans pour autant être plus sereine puisque j'ai du écrire pendant 3 heures en espagnol pour le certificat d'aptitude pour le niveau A2-B1. Sachant que les résultats seront remis la semaine l'année prochaine ! Le pire c'est que la semaine prochaine s'annonce pire, malchanceux que vous êtes, vous aurez droit à mes éternelles lamentations vendredi prochain. 
Je suis sincèrement désolée de vous faire partager mes stupides soupirs, qui aimerait écouter une gamine qui se plaint ? Tellement exténuée, trop déboussolée, entièrement perdue, je ne sais plus ce que je fais, je n'arrive pas vraiment à reprendre mes esprits, à remonter à la surface de cette longue noyade. A vouloir en faire trop on en perd le fil, notre rythme soutenu qu'on avait réussi à suivre se décompose au fil de la fatigue. Je me dis que je vais y arriver, qu'on y arrive toujours, qu'il me faut juste un peu de temps, mais celui-ci file bien trop vite entre mes doigts, un fragment de persévérance, un brin de courage, l'envie n'y est plus. Les obligations me submergent, les questions qui se répètent demeurent sans réponses et les pensées s'entassent toujours et encore, un peu plus haut, un peu trop froissées semblables aux habits qui s'étalent sur mon bureau, au quatre coins de ma chambre, au quatre coins de ma tête. 
(Exemple d'une écriture automatique qui n'a absolument aucun sens, aucune utilité)

Maintenant, place à la tenue car jusqu'ici, rien n'était intéressant, voir barbant pour ceux qui ont eu le courage de le lire. Une tenue toute droite sortie des Seventies, une allure bobo, une touche hippie, le printemps fait voyager dans le temps, les années et les styles. Un pantalon flare blanc acheté en soldes chez Diesel il y a bien, à présent, quelques années, une chemise noire légère et basique dérobé à ma grand-mère, un gilet chargé de souvenirs ramené d'Angleterre, mes les bottines de ma mère déjà vu ici dans lesquelles on prend 7 cm tout en gambadant toute une journée sans une once de souffrance (ou juste un tout petit peu tout petit petit...) et enfin ce foulard déniché à TOTO au poids avec lequel je compte faire incessamment sous peu un haut pour l'été. Voilà, j'ai tout dit ! 


Je m'en vais savourer la saison 1 de Gossip Girl qu'une amie m'a fort gentiment prêtée.
Je vous fais la bise que d'un côté, je suis radine ce soir (Non mais sérieux, une seule suffirait) à vendredi prochain, passez une bonne semaine ♥.

M. xxx




vendredi 23 mars 2012

Spring time





Amis du soir, bonsoir, comment s'est passé votre semaine ?
C'est une tenue très très casual que je vous montre ce vendredi, on va dire que c'est l'air printanier qui m'a convaincu de mettre cette grosse chemise à carreaux qui tient chaud tout juste comme il faut. Et encore mieux, devinez où j'ai bien pu l'acheter la piquer ? Ne vous imaginez pas que je suis une voleuse d'étalage qui, pour assouvir ses pulsions acheteuses, est obligée de voler par manque d'argent. Non non, je ne suis rien de tout cela, plus pratique que la cleptomanie, moi je cambriole l'armoire maternelle ! Oui encore... J'en suis toute honteuse, je vous l'assure ! Mais après tout, pourquoi laisser à l'abandon cette pauvre petite chemise à carreaux Banana Moon qui aime tellement sortir en temps printanier ? N'ayant aucune idée de quoi porter avec cette veste, j'ai opter pour un pull qui tient tout sauf chaud et que je dois couper incessamment sous peu à rayures rouges acheté à H&M comme le jean que je porte ici. Pour l'instant, je n'ai pas encore été déçue une seule fois de leurs jeans, prix raisonnables et la qualité est parfaite pour ce que j'en fais. A vrai dire, je trouve toujours quelque chose qui me plaît dans ce magasin, même si je n'ai besoin de rien, un passage à la caisse est un peu comme un rituel. Acheteuse compulsive? Moi ? Jamais !
Mes ongles sont peints d'une substance étrange rapportée de mon voyage canadien de Urban Outfitters, couleur pastelle pour entrer progressivement dans cette nouvelle vague de tendance qui va nous envahir ce printemps et cet été. Parlant mimines, je vous présente ma bague sur laquelle j'ai flashé en entrant chez Jennifer, c'est la première fois que j'y achète quelque chose et elle a fait l'unanimité auprès de mon entourage. Comme quoi, j'observerai les nouveaux arrivages d'accessoires la prochaine fois. 
Je finis ma décomposition de tenue hebdomadaire avec mes chaussures achetées il y a maintenant deux ans je crois, à la Halle aux chaussures à seulement 10 euros.

Blablabla, et 24 lignes plus tard (oui j'ai compté !), j'ai envie de parler du fait que le temps a un effet destructeur sur tout ce qu'il touche, que tout change forcément. Que les personnes, les envies, les opinions mais surtout les sentiments deviennent tout au long de l'existence différents. C'est frustrant de, sans arrêt, se dire que rien ne redevient "comme avant",  qu'on ne peut rien faire pour que ce soit autrement et qu'il suffit juste de continuer du mieux que l'on peut notre chemin, notre destiné. Se remémorer des instants si intenses, y repenser profondément, rechercher les émotions vécues mais ne plus réussir à t'en souvenir. Simplement savoir qu'à ce moment précis là, tu étais heureuse. Que rien ne t'importait, que le bonheur s'était invité dans ton sourire et que tu t'étais dis à toi même "Rappelle toi de vivre pour des moments comme ça, qui te comblent et qui font de ta vie une expérience exceptionnelle".



Puisque j'ai pris l'habitude de ne pas changer les traditions, une photo de mes chaussures grises chiné pour conclure l'article. Mais comme j'ai dis juste au dessus que tout change, je vous fais une mini playlist des chansons que j'ai écoutées lors de cet article.


Des bisous et des mercis à mes membres, ♥ 
M. xxx

vendredi 16 mars 2012

Tutu, tuto pointu !


Me revoici pour ce vendredi !
J'espère que votre semaine s'est bien passée et que vous avez prévu tout plein de choses qui vous plaisent pour ce petit week-end et attaquer la semaine avec un plein d'énergie et de la bonne humeur à foison. 
Donc, pour ce vendredi soir, fin de semaine certainement éprouvante, je vous propose une tenue légère, assez sobre aux consonances printanières. J'ai sorti cette robe danseuse avec tutu grise clair, achetée dans une petite boutique très sympa à Juan Les-Pins puis, pour ne pas frigorifier mes bras nus et sans défense (ils ne sont pas assez musclés pour combattre seuls le froid fin hivernal) je les ai recouvert de cette veste en peau trouvée encore dans ma friperie favorite, à seulement 10 minuscules petits mètres de mon armoire, je vous demande d’applaudir : le placard de ma très gentille maman! 
Voilà (encore) une de ces pièces uniques, que je peux mettre avec n'importe quelle tenue et qui change tout. Et on continue, avec mes bottes style godillots que j'aime porter façon "déglinguées" (c'est pas très très joli comme mot je sais mais je n'ai pas réussi à trouver le bon). Pour finir le décorticage de cette tenue, j'y ai ajouté une écharpe grise à fils à paillettes pour ne pas avoir froid au cou car, c'est bien de le rappeler, on est en hiver jusqu'au 20 mars même si, le soleil nous laisse croire le contraire. 
Enfin, pour donner une touche de couleur à cette tenue un peu trop sombre, trop fade (c'est du gris, quoi), je me suis ficelée autour de la taille cette ceinture tressée rose eu lors de l'achat d'un bermuda à H&M.
Toutes ces lignes inutiles pour vous dire en fin de compte de regarder les photos et juger par vous-même cette tenue mais, à vrai dire, j'ai le chic d'accorder de l'importance aux choses qui en ont le moins. "Ce qui compte le moins ne devrait jamais prendre le pas sur ce qui compte le plus." Bernard Saulnier (Sorry, Bernard!)

Sinon, ce soir je parle. Je vais sûrement vous paraître un peu naïve, un peu beaucoup même mais, j'aime vivre. Je vous l'avez dit, c'est idiot, quand on le pense ça le fait, quand on le dit, un peu moins et quand on l'écrit encore moins. Je dis ça parce-que on n'y réfléchit pas assez. C'est si bon de vivre, grandir puis changer et rechanger. Avoir de nouveaux objectifs, de nouvelles envies, de nouveaux idéaux, des avis différents, des directions différentes. Et tout cela en restant là, la même personne, seulement en s'enrichissant intérieurement et devenant quelqu'un. Quelqu'un de plus mature, avec plus de vécu et plus de souvenirs. Je veux juste dire par là que la vie est unique, que chaque instant que nous vivons a quelque chose de précieux, que même sous les coups durs, on avance vers quelque part. Un endroit qui nous permettra de nous relever et de nous dire que la vie est merveilleuse et que vivre est la meilleure chose qui nous soit offerte. Alors je le redis, j'aime vivre, pour tout ces imprévus, ces petits bonheurs, ces malheurs et ces découvertes que la vie me fait partager. Pour tout ce qui nous constitue, ce qui fait qu'on est vivant, qu'on est tout simplement. 

                          

Je crois que vous êtes, à présent, habitué à ma photo vue en plongée hebdomadaire de mes chaussures du jour, alors, je ne change pas les bonnes habitudes, mais je finis avec une photo un peu plus différente de ce que vous êtes habitué à voir: le fameux nail art (si on peut appeler ça de la sorte)! 

Tadam !

Si vous ne comprenez toujours pas ce qu'est cette chose, c'était censé représenter la galaxie... Ce n'est pas vraiment crédible mais je vous poste tout de même le tuto si l'envie d'essayer vous titille :
  1. Il vous faut : 1 vernis noir, 1 vernis violet, 1 vernis vert, 1 vernis bleu clair, 1 vernis jaune, 1 vernis blanc, 1 vernis transparent à paillettes, 1 morceau de mousse, 1 pince à épiler (ou quelque chose pour tenir la mousse) et du Top Coat pour la finition.
  2. Mettre deux couches de noir pour que l'"espace" soit opaque.
  3. Vernir la mousse avec le vernis violet et tamponner au bout de l'ongle.
  4. Faire la même chose avec le vernis vert, puis bleu clair et jaune.
  5. Réaliser de petits points blanc avec le vernis mais pas trop. (grosses étoiles)
  6. Ajouter des paillettes pour les petites étoiles.
  7. Repasser avec du Top Coat et ce sera fini ! (Théoriquement, ça devrait ressembler à la galaxie... Théoriquement...)  
Si vous n'êtes pas satisfait alors persévérez (la première c'est toujours un raté) au sinon, le dissolvant sera un bien fidèle allié !

Des bisous, ♥
M. xxx

Note à moi-même: Pour vendredi prochain, réfléchir prématurément à un titre pour éviter le genre de ceux comme celui-ci !

vendredi 9 mars 2012

Un flechazo, Dos flechazos !



Bonsoir bonsoir, 
Je suis revenue de ma demi-semaine de ski, pas vraiment bronzée, mais heureuse d'avoir pu un peu glisser sur les rares pistes ouvertes et faiblement enneigées qu'offrait cette station si conviviale et ensoleillée du Sud de la France. Il ne me reste que ce tout petit week-end de vacances pour finir ces devoirs toujours trop courts longs et réaliser mon premier nail art. Eh oui, vous n'avez pas rêvé, je me lance dans le nail art, je ne suis pas sûre d'arriver à un résultat présentable mais si ça l'est, je n'hésiterai pas à vous montrer ma fierté!
En attendant ou non le fameux nail art, je vous propose cette tenue un peu trop printanière pour l'hiver mais les températures ne cessant de s'élever, j'ai voulu mettre mes nouvelles sandales avec lesquelles il me tarde d'affronter les coups de soleil d'été et le sable chaud des plages. A vrai dire, ce ne sont pas vraiment de simples sandales, voyez-vous, ce sont mes premières chaussures à talons! Après mon first rouge à lèvres, je poursuis mon ascension vers mon devenir de femme avec mes first souliers agrandisseurs de gambettes! Achetées à La Halle aux chaussures, totalement par hasard, j'ai eu un "flechazo" (vous pourrez dire à vos amis comment on dit une coup de foudre en espagnol maintenant!) pour son talon en liège et la légèreté de ces sandales qui m'assure des merveilleuses journées sans souffrance! Et, pour ne pas avoir froid à mes petits petons car, il faut l'avouer, nous sommes toujours en hiver, j'ai essayé les chaussettes dans les chaussures d'été. Conquis ou pas ? De mon côté, je suis un peu partagée...
Puis, je continue cette tenue avec mon deuxième "flechazo", cette jupe asymétrique H&M, dénichée à la fin des soldes, aussi par hasard à seulement 5 euros, ma pièce soldée dont je suis la plus fière! (pour l'instant
Pour finir avec une touche de neutre, une chemise noire fluide trouvée dans l'armoire de ma grand-mère qui, on ne le voit malheureusement pas sur les photos, est à paillettes
Quand on pense avoir fini, on se rend compte que ce n'est pas le cas, alors, j'ai accessoirisé cette tenue avec mon collier turquoise ramené de mon périple mexicain qui fut très enrichissant mais pas du tout appétissant! Un conseil, manger mexicain en France mais jamais au Mexique!


 



Sur ce, je m'en vais réfléchir à mon futur nail art et à ma question existentielle que je vous rappelle : Comment vais-je bien pouvoir m'habiller demain? 
Des bisous à tous ceux qui me lisent tous les vendredis soirs, qui permettent à ce blog de vivre et aux commentaires qui me dessinent un sourire indécrochable sur ma bouille. ♥ 

M. xxx

vendredi 2 mars 2012

Tous à Poudlard !








Coucou les friends !
Il fait beau, il fait chaud, le temps donne envie de se prélasser au soleil, un BIBA sous le bras, de la musique fredonnée en arrière plan et une copine à tout raconter. Ce sont ces petits moments qui forgent le bonheur simple qui illumine mes journées de vacances.
J'ai donc sorti le vieux short en cuir de ma mère que je trouve tout simplement parfait, c'est à lui que je dois mon fanatisme pour le taille-haute. C'est l'une de mes pièces favorites dans mon dressing, il peut se porter avec absolument tout, indémodable, inlassable, tout simplement: indispensable.
Ensuite, j'ai enfilé mon nouveau t-shirt acheté en début de semaine à H&M, depuis le temps que je cherchais un haut assez "cool", un peu "rock" puis, que pouvez-vous trouver de plus rock qu'une photo des Beatles ? Alors d'un geste, je cherche la taille 42 car pour l'été, je veux du oversized, un passage devant les bijoux, d'une volée, j'agrippe ce collier à plume dorée et hop, en caisse ! Puis, pour parfaire cette petite virée shopping, rien de mieux que finir à TOTO (au poids) pour dégoter de nouveaux tissus et de nouvelles idées à développer. Alors, c'est les sacs remplis que je suis rentrée chez moi et ça, c'est ce que j'aime le plus: s'étendre de tout son long sur son lit entouré de tous ses nouveaux achats, ses coups de cœur.
Et enfin, pour la finition de cette tenue, un kimono qui, sur les photos me fait penser plus à la robe que porte les élèves dans Harry Potter, d'où le nom "Tous à Poudlard". En fin de compte, grâce à ce blog, vous avez pu rencontrer les Leprechauns puis maintenant les sorciers... Quelle sera votre prochaine rencontre à votre avis ?




Sur ce, je vous souhaite un bon week-end et une excellente semaine avant de vous retrouver vendredi prochain. Pour ma part, je pars demain essayer de skier sur de l'herbe "un peu enneigée" et apprécier ma dernière semaine de vacances avant de reprendre deux bons gros mois de dur labeur. 

M. xxx